Entretien avec le médecin-chef Armand

Pouvez-vous résumer l’année écoulée en une phrase ?

Croissance progressive.

Quel a été l’impact de la pandémie sur le travail du centre médical ?

Les gens ont commencé à se détourner des établissements médicaux. D’une part, par crainte d’une contamination à l’hôpital, mais aussi en raison du scepticisme à l’égard des médicaments utilisés, du vaccin ou même de la pandémie elle-même. Toutes ces raisons ont été renforcées par l’impact de l’infodémie (désinformation circulant sur les médias sociaux) que nous avons observée dans le pays. La confiance entre le public et les autorités sanitaires était rompue.

Qu’avez-vous appris pendant la pandémie ?

Les leçons que nous avons apprises pendant la pandémie sont innombrables.
Mais ce qui me semble particulièrement important, c’est que nous avons beaucoup appris sur la communauté. Lors de nos entretiens, nous avons par exemple appris que la population tire ses informations sur la santé principalement de ses pairs et des médias sociaux. Cela nous a amenés à conclure qu’il devait y avoir une base de confiance entre le médiateur et le membre de la communauté pour être entendu. C’est pourquoi nous avons adopté une approche plus communautaire en 2021. Nous avons créé des partenariats avec les organisations communautaires et les personnalités importantes afin d’instaurer la confiance et de mieux influencer la santé des gens.

Qu’est-ce qui a changé depuis l’ouverture du centre médical ?

Nous avons pu créer de nombreux nouveaux services (accompagnement pendant la grossesse et la maternité, physiothérapie, conseils nutritionnels, examens de laboratoire supplémentaires). Ils sont désormais accessibles aux membres les plus vulnérables de la communauté : il existe désormais, en plus de la liste de prix habituelle, une liste de prix spéciaux avec des consultations gratuites, certains services gratuits et une réduction moyenne de 30 % sur tous les examens de laboratoire et les médicaments vendus. Enfin, et ce n’est pas le moins important, nous avons embauché davantage de personnel et étendu les heures d’ouverture aux sept jours de la semaine.

Quels ont été vos principaux projets au cours de l’année écoulée ?

L’année dernière, nos plus grands projets ont été la campagne de prévention des grossesses chez les adolescentes et la campagne de dépistage et de prévention de l’hypertension artérielle.
Mais nous avons également mené une campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus, un atelier de nutrition pour les personnes en surpoids, un programme d’activité physique régulière pour les femmes de la communauté, une campagne de sensibilisation à l’hygiène des mains dans les écoles primaires, une formation aux premiers secours pour les élèves et d’autres projets.

Comment le CamerounGO ! influencé votre travail ?

KamerunGO ! joue un rôle extrêmement important dans notre travail. Elle nous soutient aussi bien sur le plan organisationnel que financier dans la réalisation de nos projets. Dès le début, elle a donné une orientation et continue à fournir des suggestions et des idées pour le centre médical.

Quels sont les principaux projets pour 2022 ?

Nous avons divisé nos projets en 3 catégories principales, en fonction des objectifs du Medical Center. Tout d’abord, les services seront encore développés afin de répondre encore mieux aux besoins de la population. Les secteurs les plus importants sont le service dentaire et le service d’ophtalmologie.
Deuxièmement, nous voulons continuer à tisser des partenariats au sein de la communauté. Le réseau de personnalités importantes au niveau local doit être mis à profit pour deux projets en particulier : Une deuxième campagne de prévention des grossesses chez les adolescentes et une campagne de prévention des maladies liées à l’hygiène dans les écoles.
Troisièmement, l’offre de la liste de prix spéciaux doit être étendue aux personnes socialement défavorisées des communes environnantes.

Jana Arnold

Laissez un commentaire